La Camif, deux ans après…

7 juillet 2011 by Anne

Deux ans après la renaissance du site internet, nous republions des posts des premiers jours!

Bonne lecture.

L’équipe de la Camif

« Un an après, la Camif renaît. C’est l’objet de notre premier message en tant que repreneur du flambeau Camif.

Suite à notre récente prise de parole sur la relance de la Camif, beaucoup d’entre vous ont souhaité des éclaircissements sur ce qu’il s’est passé depuis un an, sur ce qu’il est advenu de la coopérative et sur les raisons qui nous ont poussés à repartir sur Camif.

Afin de mieux comprendre comment s’inscrit notre projet, je vous propose donc tout d’abord de revenir sur les événements de ces derniers mois.

Voici un schéma qui résume l’organisation de la CAMIF avant sa faillite :

schema

Cette organisation s’est construite au fur et à mesure du développement du groupe Camif. Pour information, l’histoire et les péripéties du groupe Camif depuis sa création sont assez fidèlement retracées sur wikipedia.

Et voici ce que sont devenues les différentes entités du groupe :

Camif Particuliers

  • Camif Particuliers (vente à distance aux particuliers, 780 salariés, dont 568 à Niort) a été placée le 27/10/08 en liquidation judiciaire. Cette situation prévisible mais certes dramatique fut le fruit d’une longue décrépitude, d’une société qui s’est éloignée de ses valeurs, qui ne répondait plus aux attentes de ses clients fidèles, qui s’est mise à copier les deux leaders en multipliant les R.R.R. (Remises, Rabais et Ristournes) comme « la Crainte » et « les Helvètes » ;), qui n’a pas su et/ou pu s’adapter à la révolution internet, et dont les principaux dirigeants et responsables se sont succédé en multipliant les erreurs de gestion. Bref, cessons de l’accabler, car cela rappelle de mauvais souvenirs, cela a lésé beaucoup de monde (clients et fournisseurs). Cette société n’existe plus.
  • Le groupe Matelsom, société que je dirige et que j’ai créée en 1995 (voir l’article du blog « Mais qui a repris la Camif »), a néanmoins développé un projet de relance de la Camif sur internet, en privilégiant l’emploi sur le bassin niortais, en s’engageant notamment à y installer son siège social et en amenant avec elle la société Teleperformance qui ouvre un centre d’appel dédié au e-commerce et au secteur de l’assurance à Niort et la société Geodis (traitement des flux logistiques des petits colis), qui a été validé par le Tribunal de Commerce de Niort le 27/03/09. Les trois entreprises réunies autour de ce projet de relance devraient recréer à terme 300 emplois à Niort.
  • Le groupe Matelsom est donc désormais le dépositaire de la marque Camif et entend bien jouer son rôle de gardien du temple : Camif va donc passer d’une société de clients s’étant regroupés dans une coopérative, dont le sens s’est évaporé au fil du temps, (la dernière étude sur les clients « appartenance » montre que les sociétaires ne percevaient plus d’avantage au modèle coopératif), à des clients se retrouvant autour d’un socle de valeurs communes, ces mêmes valeurs qui ont conduit Edmond Proust à créer la Camif en 1947.

Camif SA (200 salariés), SCOP à conseil d’administration dernièrement présidée par M. Louis Mallet et dirigée par M. Jean Pierre Jadot,  a été placée le 18 mars 2009 en liquidation judiciaire, entraînée par la chute de sa filiale Camif Particuliers. Société de tête du groupe, la coopérative CAMIF SA gérait directement Camif Collectivités (330 salariés vendant du matériel aux écoles et aux collectivités), Camif Habitat (rénovation et maîtrise d’ouvrage pour les travaux, 60 salariés), Romactis (12 salariés s’occupant du Club Camif) et Léon Fargues (55 salariés spécialisés dans la vente à distance d’épicerie fine et de vins) et détenait des participations minoritaires (à 34%) dans Camif Particuliers et C2C (société financière de la CAMIF de 60 salariés, proposant différentes facilités de paiement via la carte Véronèse ou de prestations (crédits travaux, achats véhicules, crédit classique…).

Fin mars, le Tribunal choisit la société MANUTAN, spécialisée dans la vente d’équipements industriels sur catalogue, comme repreneur de Camif Collectivités. Toujours dirigée par Christophe Bureau, Camif Collectivités est fournisseur et ensemblier pour les administrations, notamment l’éducation nationale, les collectivités territoriales, les associations, et couvre, par son offre, de très nombreux univers, de l’équipement audiovisuel au médico-social.

Début avril, la société Léon Fargues (vente à distance de produits alimentaires, avec quatre enseignes : Léon Fargues, Art Village, Nicole Bernard et Viniphile) a été reprise par la société Trésor du Patrimoine (TDP), groupe basé en région parisienne, spécialisé dans la vente par correspondance avec notamment « l’Homme moderne ».

La société Romactis (« Club Camif », principalement prestation de voyages) a été reprise par la société financière TFD qui appartient au groupe QUINTESS basée à Levallois Perret, qui est spécialisée notamment dans le développement de programmes de marketing relationnel et de fidélisation en marque blanche.

En avril toujours, le groupe lyonnais Idée Entreprise détenu par Nicolas Daumont, par ailleurs PDG d’Illico Travaux (professionnel du courtage en travaux), obtient l’accord du Tribunal de Commerce de Niort pour le rachat de 100% des titres de Camif Habitat. www.camif-habitat.fr est spécialisé dans l’aménagement et la rénovation de l’habitat, proposant d’accompagner ses clients dans la conception de leurs projets, la coordination et la réalisation de l’ensemble des travaux, avec une prise en charge de toutes les étapes, de la commande à la livraison finale.

Cofidis est désormais propriétaire à 100% de C2C, toujours basée à Niort, et présidée par Philippe Boileau. Très prochainement, la carte Véronèse devrait d’ailleurs être à nouveau proposée sur le site www.camif.fr.

Ainsi, la seule entité de l’ex-Groupe Camif qui ait encore son centre de décision dans le berceau historique de l’économie sociale est la société Groupe Matelsom qui relance la Camif, et qui a initié la migration de son siège social et de ses effectifs de Nanterre à Niort. »

N'hésitez pas à partager cet article !

2 réponses pour “La Camif, deux ans après…”

  1. Bonjour , mon numéro de sociétaire CAMIF est 0944158B ; JE VOUS DEMANDE de ne plus m’ envoyer votre brochure Club Camif et de me rayer de vos listings ! Je n’ ai toujours pas « digéré » le préjudice financier que j’ ai subi suite à la liquidation judiciaire de la Camif et je trouve particulièrement indécent de votre part d’ utiliser les anciens clients de la Camif …Je vous en remercie par avance !

  2. Bonjour Christian,

    Depuis le rachat de la Camif, ce n’est plus nous qui envoyons ces brochures.
    Il faut voir directement avec Club Camif, il s’agit de deux entités bien distinctes, au même titre que Camif Habitat et Camif collectivités…
    Je vous renvoi donc vers leur site http://www.clubcamif.com/ et vous souhaite une agréable journée.

    Cordialement,
    l’équipe Camif.

Ecrire une réponse